Qui peut estimer un bien immobilier et quand faire appel à expert immobilier ?

Qui peut estimer un bien immobilier et quand faire appel à expert immobilier ?

Pensez-vous que votre maison a des capitaux propres ou est sous l'eau ? Afin de bien estimer s'il vous restera quelque chose après une vente, vous devez savoir ce que vaut votre maison. Vous pouvez faire effectuer une évaluation pour cela, mais une meilleure option dans la plupart des cas sont une expertise immobilière. Ci-dessous, nous expliquons comment cela fonctionne exactement.

Expertise immobilière : pourquoi est-ce nécessaire ?

Une évaluation est une estimation professionnelle de la valeur de votre maison et ne peut donc être effectuée que par un expert immobilier agréé. Expert Immobilier Nantes doit évaluer la propriété si vous faites une demande d'hypothèque, d'homologation, de division ou à des fins fiscales. Le rapport d'expertise est le document officiel le plus fiable qui détermine la valeur réelle de votre bien au jour de son estimation. Ce document est toujours préparé selon une méthode strictement formulée et est fait par une personne ayant le droit d'exercer la profession d’expert immobilier ou d'évaluateur.

L’expertise immobilière : quand est-ce nécessaire ?

L'avis d'un expert immobilier sur la valeur d'un bien donné est présenté sous la forme d'un rapport d'expertise et sa forme et son contenu sont précisés dans la réglementation. Une telle évaluation officielle est nécessaire lorsque la valeur de la propriété est la base d'actions ultérieures et doit être officiellement confirmée car :

  • Vous voulez demander un prêt hypothécaire (la banque utilise généralement ses propres évaluateurs).
  • Vous participez à des affaires réglées par le tribunal (procédure de succession, partage de biens, exécution par huissier).
  • Une indemnisation est due pour les biens immobiliers expropriés ;
  • Elle est nécessaire de confirmer la valeur du bien devant l'administration fiscale.

L'avis d'expert a pour objet de déterminer la valeur du marché pour les biens immobiliers qui sont ou peuvent être négociés, et dont la valeur est le prix le plus probable à obtenir sur le marché, compte tenu des conditions spécifiques. L'évaluation prend en compte de nombreux aspects, par exemple, le type et l'emplacement de la propriété, l'utilisation prévue dans le plan local d'aménagement du territoire, l'équipement de l'infrastructure technique ou l'état de son développement.

Pour les propriétés résidentielles, le choix le plus courant est la méthode comparative dans laquelle la référence est le prix obtenu pour des propriétés similaires, ajusté de leurs différentes caractéristiques. Dans le cas de l'immobilier commercial, l'approche par le revenu est généralement adoptée.